Christian Scherrer

Photographe Professionnel

Je t’aide à créer une affaire de photographie qui va avec la vie de tes rêves…

Si tu es ici, c’est que nous partageons un point commun : le goût d’entreprendre. Moi ça m’a pris très tôt …

Je te propose de mieux me connaitre à travers cette page… un peu longue j’en conviens, mais il faut bien se connaitre pour bien travailler ensemble, non ?

Mais mettons tout de suite les choses au point :

Ce site ne te proposera pas de “Gagner 50.000€ grâce au net”… “Commence au sommet”… bla bla bla !

J’accompagne des femmes et des hommes à créer l’entreprise qui va avec la vie de leur rêve, mais je ne vends pas de rêve.

Je parle business, stratégie, marketing, tactiques pour ceux et celles qui veulent poser les fondations d’un business rentable ( ou se relancer dans l’aventure et réussir cette fois-ci !).

Certains diront que j’ai pu développer une approche qui conjugue intimement passion pour la photographie et vie professionnelle. Je le crois. En tout cas, je ne suis pas là pour accompagner des entreprises sans âmes.

A bon entendeur !

Mais qui suis-je ?

Quand j’avais 12 ans, j’ai découvert la photographie.
Équipé d’un appareil Agfa Isola que mon oncle m’avait offert à l’occasion de ma communion, j’ai passé d’innombrables heures à prendre des photos de tout ce que je pouvais.

La photo me passionnait.

Lorsque j’ai obtenu mon diplôme d’études secondaires, mes parents m’ont demandé ce que je voulais faire dans la vie. Ma réponse ?
Je voulais être photographe. Ils m’ont dit « C’est très bien, mais nous pensons que tu as besoin d’apprendre un vrai métier » J’ai été très déçu !

Ils avaient des ambitions pour moi : Ils me voyaient ingénieur civil.

C’est ainsi que j’ai poursuivi quelques années d’études dans cette voie jusqu’à ce que j’ai voulu prendre un raccourci : je suis rentré dans un bureau d’études à l’âge de 18 ans tout en suivant des cours du soir. Cela ne me passionnait vraiment pas. Je ne supportais pas recevoir des ordres du chef de bureau que je ne pouvais pas sentir, des collègues me « piquaient » mes idées !

Je rêvais d’une autre vie !

Avant de me marier dans les années 70, j’avais contacté plusieurs photographes pour faire le choix de celui qui ferait le reportage de mon mariage. J’ai compris alors que la plupart d’entre eux faisaient appel à des photographes, souvent amateurs, pour couvrir les différents reportages qu’ils avaient le même jour.

C’est ainsi que m’est venue l’idée de les contacter et de leur proposer mes services.

Et cela a tout de suite marché : Les photographes m’appelaient toutes les semaines pour que je fasse pour eux chaque samedi des reportages de mariages.

Le travail était confortablement payé et j’ai très vite compris que je pourrais faire comme eux : créer ma propre affaire de photo et vivre ainsi de ma passion. Plus de patron pour me donner des ordres, plus de stress, plus d’embouteillages pour aller au travail, plus d’attente du prochain week-end. J’avais goûté à la liberté de travailler dans un domaine qui me passionnait.

Je pouvais travailler depuis chez moi et cela me rapportait de confortables revenus.

C’était il y a 40 ans, et si la photo de mariage m’a permis de débuter, je n’ai jamais arrêté depuis de prendre des photos dans plusieurs autres domaines très intéressants que j’ai découverts au fur et à mesure que j’avançais dans ma carrière !

Disons que j’ai prouvé à Papa et à Maman qu’ils s’étaient bien trompés !

Alors qu’est-ce que tout cela à à voir avec toi qui aimerais vivre de ta passion ? Beaucoup !

Tu aimes probablement prendre des photos et il t’arrive d’en faire quelquefois que tu ne trouves pas trop mal. Tu as peut-être déjà pensé que cela ne te déplairait pas de devenir photographe et de gagner ta vie avec tes photos. Ou peut-être d’en faire une activité à temps partiel qui te permettrait d’arrondir tes fins de mois.

Mais tu te dis que tu ne dois pas avoir suffisamment de technique, d’expérience et les compétences nécessaires. Tu hésites car tu ne sais pas trop quel statut adopter pour créer ton activité. Tu penses peut-être aussi ne pas avoir le matériel qu’il faudrait ni les moyens de te le payer.

Tu as peut-être déjà pensé t’inscrire à un cours de photos, mais tu n’as pas le temps de suivre des leçons qui te parleront d’ hyperfocale, d’aberrations sphériques ou encore de dispositif à transfert de charge. Tu as peut-être aussi pensé acheter des livres pour t’aider à progresser.

Ce n’est pourtant pas comme cela que tu arriversa à transformer ton passe-temps en une activité lucrative, car tu vas passer beaucoup de temps à apprendre des choses qui ne vont pas forcément te servir.

Tu as peut-être déjà entendu parler du marché des images libres de droits? Il s’agit de mettre tes photos sur internet, dans des banques d’images qui vont les proposer à la vente à des professionnels de la communication visuelle. Un concept qui te promet la richesse !

Ne crois pas que tu vas pouvoir faire fortune, en plaçant tes photos de paysages, de vacances, de ton chat ou de ton chien sur ces sites. Au mieux, et à la condition que tes photos ne soient pas refusées, tu arriveras à vendre quelques photos et à gagner quelques miettes.

Compléter tes revenus en démarrant ta propre affaire de photographie te semble difficile. Certes, le contexte économique est tendu, pourtant des photographes qui réussissent, il en existe beaucoup.

Et je vais te montrer comment beaucoup de personnes comme toi ont créé leur propre activité de photographie, sans studio, sans magasin, avec un simple appareil photo et en commençant depuis leur domicile. Ils n’ont jamais fait d’école de photo. Ils ont débuté sans relations. Sans aucune expérience, sans argent, non plus. Aujourd’hui, ils font ce qu’ils aiment. Ils vivent de la photographie, de leur passion.

Sais-tu que très peu des grands photographes dont tu admires chaque jour les images dans les magazines ne sont jamais passés par une école de photo ? Que c’est par un apprentissage « sur le tas » qu’ils ont grimpé une à une les marches qui les séparaient de la reconnaissance de leur travail ?

Cela prouve que même si tu n’as pas fait d’études en photographie, tu peux toi aussi réussir.

J’ai suivi le même parcours, et je vais te montrer exactement comment j’ai fait. Et comment tu peux faire la même chose…

Maintenant, si tu penses que j’ai eu de la chance ou que tu ne peux pas reproduire les succès que j’ai eu tout au long de ma carrière de photographe, s’il te plaît continue à lire parce que je vais  t’expliquer exactement comment j’ai fait pour générer d’excellents revenus avec la photographie et comment tu vas pouvoir en faire autant.

Au cours des 40 dernières années, j’ai mis au point des outils et des clés concrètes qui fonctionnent et qui m’ont permis d’avoir des revenus au moins 10 fois supérieurs que ceux de n’importe quel autre photographe.

Mon objectif c’est de t’accompagner, que tu envisages de commencer à temps partiel, à temps plein ou que vous sois déjà installé, pour que dans peu de temps, tu aies vraiment des outils et des clés concrètes pour pouvoir vivre de ton métier de photographe à 100%

Avoir ta petite entreprise même à temps partiel est une aventure exaltante, vendre ses photos est une fabuleuse source d’épanouissement et de fierté. Avoir la maîtrise de son univers de travail procure beaucoup de plaisir et donne un grand sentiment de liberté.

La photo est un métier de passion et aimer faire des photos doit rester un fil conducteur, mais cela ne suffit pas.

Pour réussir dans n’importe quelle activité il y a des raccourcis vers le succès. Il y a des secrets. Quand on connaît ces secrets, tout devient plus facile. Je vais te les révéler.

Rappelle-toi qu’on atteint toujours un but en faisant simplement des petits pas dans la bonne direction.

Chaque jour, tu te rapprocheras de ton objectif en le décomposant en petites tâches faciles et agréables à suivre.

En suivant une seule étape à la fois, tu seras bientôt prêt pour gagner un revenu régulier avec ta passion toute ta vie.

Bonnes photos !

Christian Scherrer van Ophalvens

Contact

Téléphone

+41227844215

Email

christian.scherrer@photacademy.com

Addresse

40 ch. de Grand Donzel – CH 1234 Vessy
Genève – Switzerland